Vous êtes ici
Accueil > A la Une > Ecriture intuitive : un drôle d’état de grâce !

Ecriture intuitive : un drôle d’état de grâce !

écriture intuitive première expérience

Ecriture intuitive : un drôle d’état de grâce !

Ecriture intuitive, jaillissement de lumière

A certains moments de la vie, les doutes nous submergent. Chaque pas en avant semble nous ramener en arrière. On a beau s’évertuer à maintenir le cap, on part à la dérive. Le GPS nous lâche… On tente de se raccrocher aux étoiles, mais la pollution environnante embrume notre perception. L’objectif n’est plus dans le champ de vision. Alors on va puiser au fond de soi les ressources nécessaires pour poursuivre la navigation. On tient bon la barre. A l’instinct ! Nous raccrochant, s’il le faut, aux bastingages alentours pour assurer notre survie. Et là… Miracle ! Dans cette obscurité, une lueur d’esprit finit par nous éclairer. Un faisceau lumineux s’impose à nous : il n’y a plus qu’à le suivre. Il en va de même avec les mots. Parfois, on a beau tenter d’y mettre de l’ordre, de les organiser : ils nous échappent ! Et, d’autres fois, sans trop savoir pourquoi, ils viennent s’imposer sur le papier. Il n’y a plus qu’à les laisser couler… C’est là tout le processus de l’écriture intuitive !

Ecriture intuitive : clap 1ère !

Mardi 13 mars 2018

Ce matin là,  j’étais en bad trip. Je rentrais de quelques jours de congés qui, au lieu de m’avoir requinquée, m’avaient totalement bouleversée. Si j’avais déjà eu mon lot de chagrin, je ne me souviens pas avoir connu de tels sanglots. Pour couronner le tout, Lucie, une cliente et amie avec laquelle j’avais rendez-vous m’avait fait faux-bond. Il y a une époque où ce genre de contretemps m’exaspérait au plus haut point, dorénavant je relativise. Alors, vu mon petit moral, je me dis que c’était certainement une aubaine et qu’il fallait tirer profit de ce temps qui m’était donné.  Lucie est kinésiologue. D’une grande sensibilité. Je me suis souvenue d’une discussion que nous avions eu, au cours de laquelle elle m’encourageait à m’intéresser à l’écriture intuitive. Non, l’écriture intuitive n’est pas seulement un mode à activer sur nos claviers de téléphones portables ! C’est aussi une manière de s’épancher sur le papier. Si j’avais déjà entendu parler de ce procédé quelque peu surréaliste, je n’en avais jamais fait l’expérience.  J’avais quelques heures devant moi, je décidai donc de me pencher sur le sujet.

Recherches internet : on y trouve quelques vidéos de spécimens rares, plus farfelus les uns que les autres ! Mais on y découvre également des articles intéressants qui m’encouragèrent à tenter l’expérience. Plutôt perplexe, j’étais néanmoins impatiente de découvrir ce qui pourrait bien découler d’un tel lâcher-prise.

J’ai d’abord posé papier et crayon sur une table qui n’est pas mon bureau habituel, puis je me suis allongée un petit quart d’heure sur le canapé afin de me recentrer sur moi, avant de revenir aux questions qui me taraudaient et que je formulai explicitement par écrit. Je m’adressais alors à mon ange intérieur, que je préfère désormais appeler mon guide intérieur.  

écriture intuitive première expérience
Ecriture intuitive Clap 1ère

“Moi : Quelle est la clé qui m’amènera à trouver la paix intérieure ? Quel chemin emprunter pour accéder à l’amour et la compréhension de l’univers ? Comment vivre en harmonie avec mon moi intérieur, et ce qui m’entoure ?

Mon ange intérieur : Laisse-toi guider par les signes que tu apercevras sur ton chemin. Je m’applique à te montrer le chemin, même si ça n’est pas si simple. De nombreux êtres sont là pour te protéger. Les embûches de la vie sont là pour te faire grandir. Mais il y a quelqu’un qui va t’aider à faire un grand pas en avant. Cette personne a elle aussi vécu de grandes difficultés. A vous deux vous choisirez de vivre dans la paix et l’harmonie.
Tu veux écrire : laisse-toi guider par ta voix intérieure. Elle [te guidera.] Ce que tu as entamé est ce que tu dois achever. La promesse d’un joli succès littéraire. Crois en toi ! Il est normal de s’égarer et de douter, c’est ce qui nous permet d’avancer.
Aujourd’hui, tu es à la croisée des chemins. Mais tu sauras faire le bon choix. Ecoute ton cœur et ne pleure pas. Ne te retourne pas sur le passé. Il est derrière toi ! Avance vers la lumière. Tu es toi-même lumière. Tu éclaires la voie de ceux que tu croises, et par la même tu éclaires ton chemin. Ecoute ton cœur. Fais ce qu’il te dicte. Parle à l’Univers. Ecoute ses réponses. Le tapis se déroulera de lui-même. Cela prend du temps, c’est normal. C’est ainsi que l’on fait les plus grands pas.
Continue de sourire à la vie comme tu le fais. Ris ! C’est communicatif ! Les ondes que tu émets te seront rendues au centuple. Tu le sais. Tu as déjà commencé à le faire. Ne t’arrête pas en si bonne voie. Petit à petit, les choses se présenteront à toi. Le plus naturellement possible. Comme une évidence. Laisse faire !
Tu as besoin d’amour. Tu le mérites pleinement. Il est en route vers toi. Prépare-toi à le recevoir. Sois confiante. Et le bonheur frappera très bientôt à ta porte.
Détache-toi du matériel. Les âmes et les esprits ne connaissent pas de barrières. Rien n’est infranchissable. Laisse-toi imprégner de l’amour de Dieu (j’aurais volontiers remplacé le terme par Divin !) et tout ne sera plus qu’amour. Elimine la colère qui subsiste en toi. Pardonne. Et tu recevras. Laisse-toi guider comme je guide ta main. Ton livre s’écrira tout comme ta vie s’écoulera, sereinement. Sois confiante ! La vie te réserve de merveilleux cadeaux.
Ton cœur est si bon que le mal ne peut plus t’atteindre. Une aura t’entoure qui te protège. Tu es belle à l’intérieur tout comme à l’extérieur. Ta lumière est un rayon de soleil. Parfois tu brûles mais tu sais te montrer si douce. Apprends à te canaliser, à te modérer, et tu verras, la vie te sera plus paisible.
L’amour est tout ce que tu mérites. Il est là. Pour toi. Chacun a le droit à sa part de bonheur. Maintenant c’est ton heure !
Sois à la fois profonde et légère, c’est ce qui te permettra d’accéder à de nouvelles sphères. Des sphères auxquelles certains n’auront jamais accès. Tu as le privilège et les capacités de vivre un grand destin parce que ton âme est pure. Ton âme est amour. Tu recevras donc bientôt tout l’amour qui te revient de droit. Et ainsi ton épanouissement sera à son apogée. Tu n’as pas fini de rayonner ! Dis adieu à tout ce qui t’a freiné jusque-là et ouvre la porte à cette nouvelle vie qui t’attend. Elle découle de toi ! Elle est en toi. Laisse-la s’exprimer. Sois sereine et tu seras reine.”

Une expérience singulière 

L’expérience fut des plus surprenantes. Elle s’arrêta seulement quand j’eu fini de noircir, recto verso, les deux feuilles blanches que j’avais préalablement préparées. Ma main avait pris le dessus sur mon esprit. Il m’a juste semblé entendre une petite voix intérieure me dicter ces mots. Tout ceci s’écrivit d’un trait. Sans la moindre hésitation. En à peine une dizaine de minutes. Sans une seule rature ! Et quand on voit mes cahiers d’écriture, c’est assez étonnant. Généralement je tatonne, je raye, je reviens en arrière… J’insère des mots entre deux, je les entrecroise par des flèches… Alors après relecture, je n’en revenais toujours pas. Par ailleurs, la calligraphie n’était plus tout à fait la mienne : comme embarquée par je ne sais quelle emprise. Il me fallut juste corriger deux ou trois fautes et rétablir quelque peu la ponctuation. J’en restai ébahie un certain temps, lisant et relisant plusieurs fois le fruit de cette première tentative. Tellement en résonance avec mes questionnements du moment. Tellement complaisant aussi – parfois prétentieux, même ! – que je m’interrogeai sur ce curieux jaillissement. Etait-ce mon subconscient qui avait pris le dessus sur mon esprit et me dictait ce que j’avais envie d’entendre ? D’où provenait ce curieux flux ? Je serais bien incapable de l’expliquer. Mais l’exercice répondait pleinement à ce que j’étais venue chercher, et regonflait sacrément mon moral. Progressivement, je retrouvais la sensation d’une douce paix intérieure…

S’il s’agissait-là d’un premier exercice d’écriture intuitive, j’avais déjà connu une expérience très perturbante lorsque j’avais 19 ans. Une nuit, tandis que j’écrivais des choses profondément personnelles, relatant un parcours de vie déjà bien chaotique, ma plume s’orienta vers mes relations avec mon grand-père paternel dont je n’étais pas particulièrement proche. J’avais même l’amère sensation d’être son plus parfait antagoniste. Mais là, inopinément, j’écrivis une bonne partie de la nuit tout ce qui me ramenait à lui. Jamais je ne m’étais sentie si proche de lui. Que s’est-il passé cette nuit-là ? Je ne saurai l’expliquer. Si je le savais très affaibli, rien ne laissait entendre qu’il soit à l’agonie. Pourtant, durant les quelques heures de sommeil qui s’ensuivirent, mes rêves m’annoncèrent son décès. Très perturbée par cette nuit singulière, le lendemain, dès mon réveil, j’attrapai un vinyle de Brel. En écoutant “Les vieux” [ne parlent plus], un mauvais pressentiment m’envahie.  A l’époque, pas de téléphone portable ! Je vivais en collocation, et notre téléphone fixe était coupé. Je me rendis alors dans une cabine pour appeler ma grand-mère qui me confirma immédiatement le décès de mon grand-père…
Cette drôle de connexion m’avait terriblement bouleversée, me laissant entrevoir qu’il existait des moyens de communication extraordinaires que nous n’exploitions pas, des liens invisibles qui nous reliaient les uns aux autres, et que nos pensées les plus exacerbées pouvaient avoir de l’impact sur le cours de nos vies. Aussi, voilà l’une des raisons qui m’amenèrent à vouloir tenter cette expérience.

Environ deux semaines après ce premier essai, je décidai donc de refaire une tentative afin de vérifier si tout ceci n’était que rare occasion, ou s’il était envisageable de prolonger le flot…

Ecriture intuitive : clap 2ème !

Vendredi 29 mars 2018
ecriture intuitive 2
Ecriture intuitive Clap 2ème !

Après une méditation guidée de 30 minutes, intitulée « Trouver votre mission de vie », il me fut demandé d’exprimer à haute voix le premier mot qui me venait à l’esprit. Et ce fut sans grande surprise “écrire”. Mais un second – qui n’était pas demandé – s’ensuivit aussitôt : prier ! S’il peut m’arriver très occasionnellement d’invoquer le ciel, on ne peut pas dire pour autant que cela soit dans mes habitudes. Néanmoins, depuis quelques temps, j’essaie de m’adonner à la méditation et aux bienfaits des gratitudes… N’est-ce pas là le meilleur moyen de se connecter à tout ce qui nous entoure, et ainsi de prier ? Encore déconcertée par ce deuxième mot, j’allais donc m’attabler, et tenter une nouvelle expérience d’écriture intuitive…

“Moi : De quelle manière puis-je accomplir ma mission de vie ?

Mon guide intérieur : De la manière la plus simple qui soit : Laisse toi guider ! Les informations viendront à toi. Regarde autour de toi. Observe. Raconte ce que tu vois. Sers-toi de ton histoire. Raconte celle des autres. Invente. Brode. Parle de ce qui t’émeut. De la société que tu fréquentes. De ce qu’il faudrait changer. De ce que tu peux améliorer. De ce dont tout le monde devrait prendre conscience. De la planète. Il faut la protéger ! De l’univers qui relie tous les êtres entre eux. De la mission de vie de chacun. Des erreurs que l’on fait. De la manière de les réparer. Des contacts que nous pouvons lier tous ensemble. De tout ce qu’il faut changer pour vivre en accord avec l’univers qui nous entoure. Des belles expériences que nous pouvons faire. Raconte les tiennes. Aide ceux qui se sont égarés en chemin. Ne les laisse pas se perdre. Ils ont besoin de toi. Aime-les. Aide-les. Accompagne-les. Sois confiante et transmets cette confiance. Aide-toi des astres. Sois totalement univers. Aide-les à s’inscrire dans cet univers. Inspire-les.”

Cette fois, l’expérience fut moins évidente. D’abord, sentant que mon esprit prenait le pas sur un total lâcher-prise, je rayai les premiers mots que je venais d’écrire, pour finalement parvenir à me laisser porter. Le flot fut plus bref. J’enchaînai alors avec deux autres questions – trop personnelles pour les retranscrire ici – qui m’apportèrent des réponses aussi surprenantes que pertinentes. 

En constatant ce qu’il peut ressortir de tels exercices, je réalise que, finalement, il n’y a rien de très étonnant à ce que certains se soient sentis, un jour, l’âme de prophètes. Néanmoins, loin de moi cette idée ! Même si, désormais, quelque soit le sujet sur lequel je souhaite m’exprimer, je n’hésiterai plus à m’en remette à cet exercice. C’est d’ailleurs déjà probablement le cas, souvent, inconsciemment. L’écriture intuitive nous relie-t-elle directement à une entité divine ? Celle qui réside en chacun de nous, probablement…

Conscience de soi et développement personnel

Depuis le début de l’année, mon intérêt se porte vers le développement personnel. J’éprouve un véritable désir de m’épanouir sur mon chemin de vie. Découvrir sa mission de vie, c’est comprendre ce qui nous anime. D’interrogations en méditations, j’ai décidé d’écouter plus attentivement ce que mon coeur me dicte !
Pratiquer la méditation, c’est apprendre à se dématérialiser soi-même pour se relier à l’invisible. Apprendre le “lâcher-prise” ! Débrancher son cerveau pour mieux se connecter à ce qui nous entoure. Accepter les choses en leur état : telles quelles sont ! Ecouter ce que notre corps veut nous dire, aussi. Le ressentir à chaque respiration. Ainsi, avancer sur son chemin de vie, c’est vivre en pleine conscience de soi et de son environnement. Cela implique souvent quelques changements dans nos modes de fonctionnement. De se défaire d’habitudes instinctives profondément ancrées. Des pratiques essentielles à l’équilibre et au bien-être de chacun qui ne s’apprennent malheureusement pas sur les bancs de l’école. Du moins, pas les nôtres…

Gagner sa vie, contrairement à ce que l’on nous rabâche depuis la naissance, n’a rien de matériel ! Ce n’est pas se remplir les poches ! C’est comprendre de quel bois nous sommes fait ! Comprendre le sens de notre existence. Et, dans un monde qui a perdu ses repères, ses valeurs, ce n’est pas si simple… La société dans laquelle nous vivons est devenue tellement oppressante, qu’on en oublie même parfois de respirer. Nous nageons tous dans une drôle de nasse, en apnée ! Et ce n’est pas ce que je souhaite transmettre à mon enfant et aux générations futures…  Le stress quotidien, le besoin de réussite, l’appât du gain, la course aux profits… Il me semble aujourd’hui indispensable de revenir à des valeurs fondamentales essentielles à notre plein épanouissement. De redéfinir nos bases avant que les machines ne prennent la main sur toute forme d’humanité. Avant de courir à notre perte et de remettre définitivement notre âme au diable…

Illuminati ou spiritus sancti ?

J’ai longuement hésité à écrire et publier cet article, par crainte de passer aux yeux de certains pour une illuminée, mais à quoi servirait ce blog si ce n’est à partager mes expériences les plus farfelues ? N’oublions pas son leitmotiv : “Tout ce qui se dit, ou pas !” Alors, après tout, si laisser rejaillir de temps en temps un peu de lumière venue du fond de soi pour tenter d’éclairer nos âmes tristes et sombres, c’est prendre ce risque, je veux bien passer quelques fois pour une illuminée ! 

Après avoir refait un petit tour d’horizon du net, afin d’y piocher quelques liens susceptibles d’étayer le sujet, je suis tombée sur le suivant, qui relatait une expérience curieusement similaire à la mienne, que je vous invite à découvrir ici :

http://curiozworld.fr/spiritualite-2/comment-se-reconnecter-a-soi-grace-a-lecriture-intuitive

Et, si tout ceci vous interroge, je vous encourage à découvrir ce que votre petite voix intérieure a à vous dire… Si vous n’en tirez pas de réponses claires, pour sûr vous en récolterez quelques bienfaits ! Et qui sait ? Si vous parvenez vraiment à vous laisser aller, à débranchez un moment votre mental, peut-être connaîtrez-vous alors ce drôle d’état de grâce ? Illuminati ou spiritus sancti, vous me raconterez !

 

One thought on “Ecriture intuitive : un drôle d’état de grâce !

  1. Super article Agathe ! Ce que j ai pu noter c est que lorsque je me laisse guider à écrire en me connectant au divin en moi, que j aime appeler mon être profond tout est clair et fluide et tout est possible comme si ce que j écrivais était déjà réalisé, j en suis imprégné comme une vérité absolu sans doute. Des que le mental observe tout ça, c est comme s il rigolait à cet être profond et disait mais tu ne peux pas… Il compare, juge et de nombreuses pensées arrivent mais je sais que ce ne sont que des pensées et non des vérités ! Soyons foux et folles pour réaliser ce qui nous donne de la joie dans chaque instant et nous pouvons choisir de créer avec facilité, joie et abondance ! Belle journée

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Top